Caractérisation de la qualité sonore de l'environnement urbain

Topic outline

  • Section publique

    une approche physique et perceptive basée sur l'identification des sources sonores

    Thèse doctorat 2005 FR

    Catégorie : Acoustique

    Laboratoire Mobilités, Réseaux, Territoires et Environnements (Cergy-Pontoise, Val d'Oise)

    Auteur : Boris Defreville

    Directeur de thèse : sous la direction de Gérard Ignazi

    Publication autorisée par le jury

    Lien(s) vers la thèse :

    Résumé : Le bruit dans nos villes est perçu comme une question de qualité de vie. Il est généralement évalué par la mesure de son niveau sonore. Si cette mesure est représentative d'environnements bruyants caractérisés par des flots continus de véhicules, elle s'avère insuffisante pour caractériser la "couleur" d'une ambiance sonore où différentes sources coexistent. C'est ainsi que la présente étude se propose d'examiner la qualité d'ambiances sonores urbaines du point de vue de leur composition, c'est à dire des sources sonores occurentes, la finalité étant la mise au point d'une méthode d'évaluation automatique d'un environnement sonore urbain. La première partie met en évidence le fait que celles-ci ne sont pas toutes perçues de la même manière et qu'en conséquence leurs évaluations métrologiques doivent être adaptées. Ce travail permet de proposer un indicateur lié au désagrément sonore ; en fonction du lieu, cet indicateur utilise la force sonore de la séquence, mais il prend toujours en compte les caractéristiques des différents sources émergentes. La deuxième partie de l'étude propose deux méthodes pour la mesure de cet indicateur à travers l'identification des sources. Ces outils représentent, in fine, une aide à la gestion d'un environnement sonore de quartier.

    Résumé : Noise in cities is perceived as a question of quality of life. It is generally evaluated by the measurement of his sound level. If this measure is representative of noisy environments which are characterised by continuous flow of vehicles, it is insufficient to characterise the "colour" of a urban soundscape where different sources coexist. The first part reveals that sound sources are not perceived the same manner and their metrological evaluation should be adapted consequently. This present work proposes an indicator linked to the unpleasantness of sound. Depending on the place it describes, this indicator sometimes uses the loudness of the sequence but always takes account characteristics of emergent sound of sources. The second part of the study proposes two methods for the automatic calculation of this indicator thanks to the identification of sound sources. This tool represents, in fine, a help to the management of an urban soundscape.

    • Section à accès restreint (connexion obligatoire)

      Not available unless: Your Surname is not empty
    Skip Thesis Finder

    Thesis Finder