Contribution à la modélisation de l'intégration Transport-Occupation du sol et évaluation de projets d'investissement dans une optique du développement durable

Topic outline

  • Section publique

    Thèse de doctorat 2011 FR

    Catégorie : Sciences économiques

    Laboratoire THEMA (Cergy-Pontoise)

    Mots clés : Occupation du sol, Transport, Modèle de choix discret, UrbanSim, Transport interurbain, Développement durable,

    Auteur : Hakim Ouaras

    Directeur de thèse : sous la direction de André de Palma

    Fiche Sudoc

    Lien(s) vers la thèse :

    Résumé : La modélisation est un moyen qui permet de prévoir le comportement futur de différents phénomènes. Dans la planification urbaine elle est aussi utilisée pour aider les planificateurs à faire face aux multiples défis d'urbanisme. Le système urbain est tellement complexe qu'il n'est pas possible de prévoir avec exactitude le comportement de différents agents. L'économie urbaine a tenté d'apporter certaines explications, mais elle reste insuffisante pour cerner toutes les interactions qui existent entre les différents agents. L'objet de ma thèse rentre dans le cadre de cette problématique, elle est structurée en deux parties. Dans la première nous traitons de la modélisation des interactions entre transport (urbain) et occupation du sol (urbanisation), c'est une étude à l'échelle microéconomique, et la deuxième porte sur l'analyse des émissions polluantes des transports et évaluation des projets de transport interurbain dans le cadre du développement durable, cela est traité à un niveau plus agrégé. Les applications sont menées sur la région l'ÃIle-de-France.Dans la première partie nous procédons à la mise en interconnexion de deux logiciels, un d'urbanisme (UrbanSim) et l'autre de transport (METROPOLIS) afin de créer un système intégré dit LUTI (Land Use-Transport Interaction). Le comportement des agents est intercepté à travers des estimations, pour cela une série d'estimations est réalisée, à savoir : localisation des ménages, localisation des emplois, le processus de création des projets urbains et le prix de location et de vente des logements. Le système est calé sur les données de recensement de 2006. L'application est menée sur deux niveaux de découpages de la zone d'étude ; l'un est fin, en cellules carrées de 500 x 500 mètre et l'autre en communes.Dans la deuxième partie, nous nous sommes intéressés à l'évaluation des émissions de gaz à effet dans les transports et à la réalisation d'une étude de rentabilité économique et environnementale du projet d'extension du canal Seine-Nord Europe. En effet, dans le cadre de la politique française de lutte contre les émissions de gaz à effet de serre, les reports modaux de modes de transports polluants vers les modes propres sont encouragés. C'est bien le cas du projet SNE, par lequel les autorités espèrent un transfert modal de la route vers la voie fluviale. Son objectif est d'étendre l'usage de ce canal à des péniches à grand gabarit. En l'état actuel, le canal ne permet de passer que les péniches à petit gabarit, d'une charge n'excédant pas les 600 tonnes. Notre but est de réaliser une analyse coÃut-bénéfice à cette extension en introduisant une dimension stochastique à la fonction de la demande et au prix de l'énergie.

    Résumé : Modeling is used to predict the future behavior of different phenomena. In urban planning it is also used to help planners to cope with multiple challenges of urban planning. The urban system is so complex that it is impossible to accurately predict the behavior of different agents. The urban economics has attempted to provide some explanation, but still not sufficient to identify all interactions between the different agents. The purpose of my thesis is within the framework of this subject. It is structured into two parts. In the first one we discuss the modeling of land use/Transport interactions, a study at a microscopic level. The second is the analysis of pollutant emissions and transport project assessment in the context of sustainable development. The latter is processed at a more aggregated level. We apply our models to ÃIle-de-France region.In the first part we proceed by linking two softwares, a land use model (UrbanSim) and a transport model (METROPOLIS), to create an integrated system LUTI (Land-Use and Transport Interaction).The behavior of agents is intercepted through estimates. For that estimation is performed, such as: household location, employment location, urban projects location and the rent and selling prices of housing. The system is calibrated on data from Census 2006. The application is carried out on two levels of geographical units; the first one is a gridcell of 500 x 500 meters and the second in administrative zoning municipalities.In the second part, we were interested in the assessment of greenhouse gas emissions in transport and a study of economic and environmental efficiency of the Seine-Nord Europe project. Indeed, in the context of French politics to fight against greenhouse gas emissions, modal shift from polluting modes of transport to clean modes is encouraged. This is the case of the project SNE, in which the authorities hope a modal shift from road to inland waterways. Its aim is to extend the use of this canal to wide-gauge barges. As it stands, the canal allow access only to narrow gauge barges, with load not exceeding 600 tones. Our aim is to perform a cost-benefit analysis for this extension by introducing a stochastic dimension to the function of demand and energy price.

    • Section à accès restreint (connexion obligatoire)

      Not available unless: Your Surname is not empty
    Skip Thesis Finder

    Thesis Finder