Sous-emploi, cycles et concurrence imparfaite dans l'économie de Michaël Kaleki

Topic outline

  • Section publique

    Université de Cergy-Pontoise

    Auteur : Michaël Assous

    Directeur de thèse : sous la dir. de Alain Béraud

    Publication autorisée par le jury

    Résumé : Avant 1936, Michal Kalecki a mis en évidence, dans un cadre d'équilibre général, de nouveaux mécanismes d'ajustement macroéconomiques capables de rendre compte de la dynamique des économies capitalistes et d'expliquer la persistance du chômage. Partant d'une analyse détaillée de son Essay on the Business Cycle Theory de 1933 et de son article " Three Systems " de 1934, cette thèse vise tout d'abord à rendre compte de l'originalité de cette contribution en la confrontant à la Théorie générale et aux modèles déterminants de la synthèse. Sur cette base, ce travail se propose de reconsidérer la manière dont Kalecki, dès la fin des années 1930, a consolidé ses acquis théoriques en refondant sa théorie de l'emploi sur la concurrence imparfaite et en développant une conception des fluctuations mettant l'accent sur la volatilité des anticipations et les contraintes de financement qui s'exercent sur les agents. Enfin, ce travail compare la théorie macroéconomique kaleckienne à certains modèles significatifs de la Nouvelle Economie Keynésienne, comme le modèle de concurrence imparfaite de Blanchard-Kiyotaki et les modèles avec différenciation d'agents de Woodford.

    Résumé : In his first works, Michal Kalecki defined, in a general equilibrium frameworks, new macroeconomics mechanism allowing both to explain dynamics and unemployment persistence. Making first a detailed analysis of His Essays on the Business Cycle Theory (1933) and of his 1934 article "Three Systems", this work aim at showing the striking features of his theory by confronting it to the General Theory and to the most influential models of the neo-classical synthesis. Showing Kalecki anticiped some of Keynes most original ideas, this work then sudies how Kalecki, as soon as the end of the 1930's tried to strengthen his theory, on the one hand, by redefining it on Imprefect Competition, and on the other hand, by analysing the way volatility of anticipations and borrowing constraints influence dynamics. Eventuelly, this work compares Kalecki's Economics to two models of the New Keynesian Economy: the model of imperfect competition constructed by Blanchard and Kiyotaki (1987) and the first dynamic model built by Woodford aiming at analysing, in a two class model, the consequences of borrowing constraints.

    • Section à accès restreint (connexion obligatoire)

      Not available unless: Your Surname is not empty
    Skip Thesis Finder

    Thesis Finder